Error message

Notice: Undefined index: und in sacred_space_retreat_preprocess_page() (line 137 of /home/patc1321/public_html/sacredspace.ie/profiles/annerprofile/modules/custom/sacred_space_retreat/sacred_space_retreat.module).

Error message

Notice: Undefined index: und in sacred_space_retreat_preprocess_page() (line 137 of /home/patc1321/public_html/sacredspace.ie/profiles/annerprofile/modules/custom/sacred_space_retreat/sacred_space_retreat.module).
  • Calme

    Écoutez votre respiration, concentrez-vous sur le flux et le reflux

    Pour cette session, l’exercice consiste simplement à écouter votre respiration. Concentrez-vous sur le flux et le reflux -  l’inspiration et l’expiration - l’échange intérieur et extérieur - sans en modifier le rythme en aucune façon. Entrez dans le silence et l’action vitale de respirer. Imaginez Dieu qui vous donne ainsi la vie et utilisez cette image pour vous apaiser.

    Lorsque vous vous sentez calme depuis un petit moment, tournez-vous vers Dieu et dites : «Parle, Seigneur, ton serviteur [ta servante] écoute».

  • Invitation

    Dans cette session, nous prendrons le récit de Jésus qui guérit l’enfant du centurion. Imaginez la scène se déroulant dans votre esprit : il peut être bon de savoir que dans l'Évangile de Matthieu, ce passage vient juste après celui que nous avons approfondi la semaine dernière - la guérison d’un lépreux.

  • Les Écritures

    Matthieu 8:5-13

    Comme Jésus était entré à Capharnaüm, un centurion s’approcha de lui et le supplia :
    « Seigneur, mon serviteur est couché, à la maison, paralysé, et il souffre terriblement. »
    Jésus lui dit : « Je vais aller moi-même le guérir. »
    Le centurion reprit : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri.
    Moi-même qui suis soumis à une autorité, j’ai des soldats sous mes ordres ; à l’un, je dis : “Va”, et il va ; à un autre : “Viens”, et il vient, et à mon esclave : “Fais ceci”, et il le fait. »
    À ces mots, Jésus fut dans l’admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi.
    Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du royaume des Cieux,
    mais les fils du Royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. »
    Et Jésus dit au centurion : « Rentre chez toi, que tout se passe pour toi selon ta foi. » Et, à l’heure même, le serviteur fut guéri.

  • Réflexion

    Avez-vous déjà supplié Jésus pour quoi que ce soit ?
    • À notre grand étonnement, la personne qui s'approche de Jésus est un centurion, un non-juif, professionnel de l'armée d'occupation. Ce païen, ennemi du peuple, supplie Jésus de faire quelque chose pour lui. La guérison miséricordieuse de Jésus n'est pas limitée à « des gens comme nous ». Alors, dans une certaine mesure, nous savons que tout ira bien. Avez-vous déjà supplié Jésus pour quoi que ce soit ? 
    • Nous entendons ensuite le pourquoi de sa détresse : cela ne le concerne pas personnellement, mais  «mon enfant», serviteur ou esclave. Il dit qu’il a été terrassé, terriblement tourmenté, un paralytique dans la maison. Qu'avez-vous ressenti en écoutant le centurion ? 
    • Maintenant, voyons ce que dit Jésus : «Je vais aller moi-même le guérir.» Immédiatement, avec cette confiance tranquille qui marque toutes les déclarations de Jésus, sans penser que cet homme est un adversaire. Que signifie la réponse de Jésus pour vous ? 
  • Parler à Dieu

    Vous souvenez-vous d’une expérience de guérison miséricordieuse ?

    Ensuite, cette histoire de miséricorde atteint un autre niveau quand le centurion dit humblement, «Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit». Si Jésus était de la plus stricte observance, ce serait tout à fait correct ; mais ce païen sait à qui il s’adresse, «Dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri.»  Il sait que Dieu peut agir en Jésus et pas seulement pour les Juifs. Pouvez-vous réfléchir sur pourquoi le centurion a essayé d'arrêter la venue de Jésus dans sa maison?

    Le récit illustre un niveau encore plus profond de la foi : Jésus dit, «Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi.» Cette profondeur de foi vous rappelle-elle quelqu'un dans votre vie ? Ce récit vous incite-t-il à la foi en la guérison miséricordieuse offerte par Jésus? 

    Et il y a encore mieux, avec la vision des nombreux non-juifs accueillant la miséricorde. Mais un affreux pressentiment du contraire pour les adversaires religieux de Jésus: «Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du Royaume des Cieux, mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.» Pensons-nous parfois que la guérison miséricordieuse de Dieu est limitée à certaines personnes privilégiées ?

    Le récit se termine de façon remarquable: «Rentre chez toi, que tout se passe pour toi selon ta foi.» et l'évangéliste de conclure : Et, à l’heure même, le serviteur fut guéri. Vous souvenez-vous d’une expérience de guérison  miséricordieuse ? Parlez-en au Seigneur et laissez cette pensée vous habiter tout au long de cette semaine de notre parcours de Carême.

Accueil