• Calme

    Prenez le temps de remarquer ce qui se passe en vous
    • Pour commencer, cherchez à être calme physiquement. Peu importe la position que vous choisissez : assise, debout ou couchée. Il suffit de choisir celle où vous pourrez être raisonnablement détendu mais encore alerte pendant les quelques minutes qui suivront.
    • Maintenant, remarquez ce qui se passe en vous, dans votre esprit, dans votre cœur. Quelles sont vos pensées? De quels sentiments êtes-vous conscient? Quand vous prenez le temps d’être calme, comme vous le faites maintenant, qu’est-ce qui encombre votre conscient?
    • Entretenez ces pensées et sentiments pendant quelques instants; vous remarquerez probablement comment ils vont et viennent, en tourbillonnant comme les ondulations du courant sur une rivière. Certains semblent peut-être plus importants et stables. D'autres laissent des impressions passagères, venues et reparties rapidement. Pendant un moment, continuez à contempler le flux et le reflux de ces pensées.
    • Dans cette optique, comprenez que vous regardez une rivière de pensées et de sentiments – cependant, vous n’êtes pas la rivière, vous êtes le gardien de la rivière. En tant que tel, vous pouvez calmement observer ce qui se passe, sans vous impliquer de prime abord. Laissez la rivière continuer son voyage.
    • En même temps, de votre observatoire calme dominant le courant, écoutez le récit d’une autre femme sans nom figurant dans la Passion de Jésus, la femme de Ponce Pilate
  • Les Écritures

    Matthieu 27:15-19

    Or, à chaque fête, celui-ci avait coutume de relâcher un prisonnier, celui que la foule demandait. Il y avait alors un prisonnier bien connu, nommé Barabbas. Les foules s’étant donc rassemblées, Pilate leur dit : « Qui voulez-vous que je vous relâche : Barabbas ? ou Jésus, appelé le Christ ? » Il savait en effet que c’était par jalousie qu’on avait livré Jésus. Tandis qu’il siégeait au tribunal, sa femme lui fit dire : « Ne te mêle pas de l’affaire de ce juste, car aujourd’hui j’ai beaucoup souffert en songe à cause de lui. »

  • Réflexion

    C’est à ce moment-là qu’il reçoit le message de sa femme
    • Accusé de blasphème par le Sanhédrin, Jésus est conduit devant le gouverneur romain, Ponce Pilate. Son consentement est requis en cas de sentence de mort. Au début, Pilate est très réticent à consentir aux demandes du Sanhédrin. Matthieu dit : « Il savait en effet que c’était par jalousie qu’on avait livré Jésus. »  C’est à ce moment-là qu’il reçoit le message de sa femme : « Ne te mêle pas de l’affaire de ce juste, car aujourd’hui j’ai beaucoup souffert en songe à cause de lui. »  Le message est important puisque les préoccupations et les réserves de Pilate au sujet de la culpabilité attribuée à Jésus, semblent augmenter. Pendant un moment, mettez-vous à la place de Pilate. Que ressentez-vous?
    • Matthieu est le seul à mentionner la femme de Pilate, et il n’accorde qu’une seule ligne au sujet de son rôle dans la Passion. Cela a dû demander beaucoup de courage à cette femme pour interrompre le travail de son mari et tenter d’influencer sa décision en lui envoyant ce message urgent. Comment Matthieu était-il au courant de ce songe? La personne qui a livré le message en a peut-être parlé et les rumeurs ont circulé. Nous ne savons pas.
  • Parler à Dieu

    Vous est-il déjà arrivé d’être dans une situation où vous avez senti le besoin de parler face à une injustice?
    • Plongé dans l’Ancien Testament, Matthieu comprend la signification des rêves pour ses auditeurs Juifs. Pour eux, la femme de Pilate est considérée comme la messagère de Dieu. Elle est décrite comme une femme d’action, déterminée, intègre et forte. Elle sait qu’on est en train de commettre une injustice; elle ne demande pas de faire grâce à Jésus, elle le croit innocent. Elle est la seule à défendre Jésus.
    • Vous est-il déjà arrivé d’être dans une situation où vous avez senti le besoin de parler face à une injustice? Comme la femme de Pilate, avez-vous souffert? Vos paroles ont-elles été ignorées? Ou avez-vous gardé le silence? Avez-vous déjà eu un rêve semblable?
    • Vous pourriez terminer cette prière en pensant aux personnes en situation d’autorité qui doivent prendre des décisions difficiles et parfois pénibles. Demandez au Seigneur de leur accorder la sagesse d’arriver à formuler des conclusions judicieuses. Priez aussi pour avoir le courage de défendre les personnes accusées injustement.
Accueil