Configuration

Prier avec le pape

février 2016
Offrande quotidienne: 

Esprit Saint, souffle de Dieu, toi qui planais au-dessus des eaux,
ton amour a donné lumière et couleurs à notre monde.
Tu remplis de vie et de beauté toutes choses
et tu donnes à nos cœurs la joie de l’amour.
Remplis mon esprit de ta lumière pour que je me réjouisse dans ta création,
et, pour ma joie, que j’élève mon cœur vers toi.

Je prie avec Marie et l’Église entière pour les intentions du Pape ce mois-ci:

 

Intentions mensuelles:
Universelle: 

Respect de la création

Pour que nous prenions soin de la création, reçue comme un don gratuit, en la cultivant et la protégeant pour les générations futures.

 

Pour l'évangélisation: 

Peuples d’Asie et foi chrétienne

Pour qu’augmentent les opportunités de dialogue et de rencontre entre la foi chrétienne et les peuples d’Asie.

 

Commentaire: Respect de la création

« Laudato si’, mi’ Signore », - « Loué sois-tu, mon Seigneur », chantait saint François d’Assise. Dans ce beau cantique, il nous rappelait que notre maison commune est aussi comme une sœur, avec laquelle nous partageons l’existence, et comme une mère, belle, qui nous accueille à bras ouverts. [...] 

Cette sœur crie en raison des dégâts que nous lui causons par l’utilisation irresponsable et par l’abus des biens que Dieu a déposés en elle. Nous avons grandi en pensant que nous étions ses propriétaires et ses dominateurs, autorisés à l’exploiter. La violence qu’il y a dans le cœur humain blessé par le péché se manifeste aussi à travers les symptômes de maladie que nous observons dans le sol, dans l’eau, dans l’air et dans les êtres vivants. C’est pourquoi, parmi les pauvres les plus abandonnés et maltraités, se trouve notre terre opprimée et dévastée, qui « gémit en travail d’enfantement ». Nous oublions que nous-mêmes, nous sommes poussière. Notre propre corps est constitué d’éléments de la planète, son air nous donne le souffle et son eau nous vivifie comme elle nous restaure.

Nous ne sommes pas Dieu. La terre nous précède et nous a été donnée.  […] Chaque communauté peut prélever de la bonté de la terre ce qui lui est nécessaire pour survivre, mais elle a aussi le devoir de la sauvegarder et de garantir la continuité de sa fertilité pour les générations futures ; car, en définitive, « au Seigneur la terre », à lui appartiennent « la terre et tout ce qui s’y trouve ». […]

Les prévisions catastrophistes ne peuvent plus être considérées avec mépris ni ironie. Nous pourrions laisser trop de décombres, de déserts et de saletés aux prochaines générations. Le rythme de consommation, de gaspillage et de détérioration de l’environnement a dépassé les possibilités de la planète, à tel point que le style de vie actuel, parce qu’il est insoutenable, peut seulement conduire à des catastrophes, comme, de fait, cela arrive déjà périodiquement dans diverses régions. 

Extrait de - Lettre encylique Laudato si', Pape François, 24 mai 2015 

En savoir plus sur Un Moment Sacré

Communiquer

Une production des Jésuites d'Irlande, réalisée avec la collaboration de bénévoles francophones de Belgique, du Canada, de France et d'Irlande.