Configuration

Bienvenue ! Nous vous invitons à réserver Un Moment Sacré dans votre journée. Priez ici et maintenant sur notre site web, avec l’Evangile du jour et nos guides en ligne.

Entrer en prière »

Pour prier et réfléchir cette semaine

Examinons la Transfiguration et sa référence manifeste au baptême de Jésus dans le Jourdain. Au baptême, nous lisons : « En remontant de l’eau, [Jésus] vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. » Que ressentit Jésus en entendant ces paroles, lui un juif du premier commandement ? Nous pouvons lui demander de nous le révéler.

À la Transfiguration, Jésus a vécu une autre profonde expérience de Dieu. On peut lire la scène sous cet angle, même si certains commentateurs voient ce passage comme une manifestation ayant eu lieu après sa résurrection et qu'on a transcrite dans les récits de sa vie publique. Jésus vient d’annoncer la Passion pour la première fois, il sent la haine et le venin qui commencent à l’entourer. À ce moment décisif, il entend des paroles similaires : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé ; écoutez-Le » . Quel réconfort ces paroles durent lui apporter ! Après tout, ce sont les chefs de la Loi de Dieu qui s’attaquent à Jésus. Pourrait-il avoir douté de sa voie ?

Je connais des gens qui ont pleuré de joie en sachant que Jésus entendit ces chaleureuses paroles d’amour et de consolation divine dans ses heures les plus sombres. Ils estiment que le souvenir de cette expérience l’a soutenu au Jardin de Gethsémani. Que pensez-vous de cette scène ? Comment est Jésus selon vous ? 

— Tiré de Seek My Face , William A. Barry, SJ - publié par Loyola Press

- Cf. Mc 9 :2-8, Mc 1 :9-11

 

En savoir plus sur Un Moment Sacré

Communiquer

Une production des Jésuites d'Irlande, réalisée avec la collaboration de bénévoles francophones de Belgique, du Canada, de France et d'Irlande.