Configuration

  • Arrière plan
  • Fading
  • Musique
  • Texte
Choix d'arrière plan.
Choix de fading.
Choix de musique.
Choix de taille du texte.

Bienvenue !

Nous vous invitons à créer Un Moment Sacré dans votre journée. Priez sur notre site, avec l’Évangile du jour et nos guides en ligne.

Entrer en prière »

Pour prier et réfléchir cette semaine

Dimanche 17 septembre

Saint Ignace explique dans son autobiographie comment, vers la fin de sa vie, la pensée de sa propre mort le remplissait d'une joie immense. La perspective de bientôt se trouver réuni à son Créateur et Seigneur le faisait "fondre en larmes". Ignace était en même temps profondément amoureux de la vie. Il pouvait trouver Dieu en toutes choses et Le servir en toute activité et événement, comme sa spiritualité nous l'enseigne. Il n'est pas besoin d'attendre jusqu'après la mort pour goûter à la joie de la présence divine. En pratique, trouver Dieu en toutes choses nous donne la possibilité de voir nos vies ici et maintenant, comme le lieu précis où déjà nous pouvons expérimenter la plénitude de l'Amour de Dieu.

Avec sa clairvoyance pour cerner la nature humaine, Ignace mettait en garde contre deux écueils possibles de la vie spirituelle: la nostalgie du passé, et les vains rêves au sujet de l'avenir. Il est sensé de se pencher sur nos expériences passées, car elles nous permettent de reconnaître des instants spécifiques de la présence de Dieu. Nous expérimentons cette présence dans les moments de paix et de joie, de vitalité et de confiance. Notre passé peut fournir une riche source d'enseignements, surtout lorsque les temps de réflexion inspirent nos choix. Une telle réflexion nous permet d'adapter nos vies maintenant, afin qu'elles correspondent davantage aux chemins que Dieu nous prépare. Nous pouvons toutefois aussi nous embourber dans notre passé, en nous focalisant sur les mêmes séquences à jamais répétées de nos vies. Que cela vienne de nos regrets ou de notre colère, le résultat ne change pas: nous nous retrouvons coupés du seul temps qui compte vraiment – l'instant présent.

Ignace ne souhaitait pas que l'on dise à ses novices (les candidats à la Société de Jésus) ce qu'ils auraient à faire le lendemain. Ce ne serait que les distraire du défi pour toute personne de vivre intensément l'instant présent immédiat. Ou en d'autres mots: un bon parent doit prévoir l'avenir, et en temps opportun. Même là cependant, des parents peuvent passer inutilement du temps à rêvasser un futur encore vaporeux, au détriment de la vraie vie. Saint Jean Berchmans (1599-1621), un Jésuite flamand qui mourut jeune, avait parfaitement saisi cette notion de vie dans le présent. Il jouait un jour au billard quand on lui demanda ce que serait sa réaction, à la nouvelle de sa mort imminente. Sa réponse: "Je poursuivrais ma partie de billard."

- De Jesuits Telling Jokes, Nikolaas Sintobin, SJ

http://bit.ly/2uvRjUS

En savoir plus sur Un Moment Sacré

Prier avec le Pape

Reflecting

Une production des Jésuites d'Irlande et de Loyola Press, réalisée avec la collaboration de bénévoles francophones de Belgique, du Canada, de France et d'Irlande.